Galerie d’art G.A.G.

Bienvenue sur le site de la galerie Guyenne Art Gascogne. Galerie d’art à Bordeaux // Tradition et éclectisme.

L’exposition du moment

Jean-Jacques ROSSBACH – Fragments d’un journal pictural – Hommage à Lionel

Jean-Jacques ROSSBACH — À Lionel - 150 x 120 cm - mixed media sur toileÀ l’occasion de cette exposition, limitée par le nombre des œuvres présentées, nous souhaitons faire apparaitre que le choix des peintures retenues, quicouvrent une période de 30 ans (1990 – 2020), traduit une continuité où l’on retrouve les variations de la couleur, l’écriture au pinceau, mais aussi l’épaisseur de la matière au couteau. Il est aisé d’identifier dans cette œuvre le regard personnel tourné vers les maîtres, et cela sans dépendance.C’est toujours en ayant à l’esprit une phrase de Picasso : « L’art est le mensonge qui dit la vérité » qu’il poursuit avec assiduité et nécessité l’écriture picturale régulière de ce journal intime.
Il faut y voir également sa manière de faire savoir les affects ressentis avec réserve, mais partagés avec quelques rares amitiés.

Nous pouvons retrouver également, derrière le foisonnement de la gestuelle, un regard critique sur l’évolution d’une société en mouvements chaotiques, où le partage entre joie et douleur s’exprime avec en arrière plan l’exubérance d’une nature toujours présente et apaisante.

Cet art d’Être pour Jean-Jacques ROSSBACH, est signifié par une réflexion de Gaston Bachelard dans « L’eau et les rêves » :
« Trouver derrière les images qui se montrent, les images qui se cachent, aller à la racine même de la force imaginante. »

Voici le travail de Jean-Jacques ROSSBACH : révéler ce qui est, derrière la surface des choses.

 

Découvrez l’exposition →

 


Expositions Virtuelles

 

Zwy MILSHTEIN

Zwy Milshtein - "L’ange vengeur" - Acrylique et pastel sur papier 65 x 50 - 1987 Signé et daté en bas au centre

Après plus de 200 présentations de son travail à l’international, une présence au MET New York et une première exposition bordelaise Figures Oniriques à la Galerie Guyenne Art Gascogne, nous avons le plaisir de vous proposer de manière virtuelle 12 œuvres de Zwy Milshtein, dont 3 œuvres sur toile !

Le travail de Zwy Milshtein s’est étendu sur plus de soixante ans avant son décès le 4 février 2020, dans un plaisir de la matière évident, dans la découverte des formes et visages qui viennent s’y inscrire presque au hasard, comme la trace d’une mémoire poétique.

Si le matériau lui est inconnu, si l’outil est nouveau, si l’eau dans laquelle il le trempe est incertaine, il s’offre des possibilités de se surprendre et favorise sa gourmandise et il triture avec joie pâtes et couleurs.
Au premier chef de ses préoccupations ce plaisir de faire : enfantin, régressif et au plus loin des choses apprises. Viennent ensuite les figures. Elles naissent par association, conjonction d’idées ressouvenues, de pressentiments, comme dans un processus de rêve éveillé.

Volontaires, elles ne le sont que dans l’instant où il les pose, il ne les a pas réfléchies, elles s’imposent. Cette tache ne vaut-elle pas un œil ou un bœuf ? Cette courbe, la baie d’un lac ou bien une hanche.

 

Visitez l’exposition →

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer